Archives

Archive de

Sauvageonne je suis, sauvageonne je resterai

Pourquoi fermer les yeux sur le monde ? par Sandrine Meslet Aussi longtemps que je me souvienne je ne me suis jamais couchée tôt, il y a toujours eu un livre pour empêcher le sommeil de s’installer. Cette ivresse de la lecture m’a menée naturellement vers les études de lettres, et à mon premier panthéon littéraire … Lire la suite

L’Assemblée des Sauterelles

« Sauvageons nous sommes, et sauvageons nous resterons[1] » par Ali Chibani, Marine Piriou et Sandrine Meslet Les sauterelles ont une petite bouche. Toute petite mais ravageuse… plus ravageuse que la faux de la Camarde ? Les sauterelles n’ont d’égal que la Secte des oisifs qui, pour oublier leur oisiveté, s’adonnent à leur loisir préféré que nous nommerons, en … Lire la suite

Festival Ti Piment. Arts et cultures de l’Océan Indien.

L’histoire de l’océan Indien vue de Madagascar. La question de l’esclavage. par Caroline Tricotelle Remerciements à Jessica Falot Le festival Il n’est pas fréquent d’évoquer son ignorance. Il y a quelques années, à l’heure de la loi Taubira et de la décision de commémorer l’abolition de l’esclavage le 10 mai, je ne percevais que vaguement … Lire la suite

Jean-Luc Raharimanana, Nour

La souffrance d’une double élégie Par Victoria Famin   Jean-Luc Raharimanana, poète malgache d’expression française, nous propose avec Nour, 1947[1] un texte multiple, marqué par la douleur de la perte. L’auteur présente dans ce texte une fiction qui s’inscrit dans l’histoire de Madagascar. Le récit de la mort de Nour, figure de la femme aimée, permet au … Lire la suite

Chronique première : Présentation du festival et introduction à l’histoire de l’océan Indien par Madagascar et la thématique de l’esclavage Par Caroline Tricotelle   Le festival Il n’est pas fréquent d’évoquer son ignorance. Il y a quelques années, à l’heure de la loi Taubira et de la décision de commémorer l’abolition de l’esclavage le 10 mai, je … Lire la suite

Andreï Makine, Cette France qu’on oublie d’aimer

La France entre poussière et cendres par Lama Serhan   En 2006 de nombreuses initiatives furent mises en place en vue de l’année de la francophonie, comme le Salon du Livre, le printemps des poètes (fêtant Senghor), ainsi que des conférences et des débats…Suite à cette effervescence autour de la question de la francophonie quelques … Lire la suite

Sergiu Celibidache, Hommage au Maestro

Sergiu Celibidache, le chant authentique au contact des cœurs  par Ali Chibani « Mais le disque ne peut remplacer la musique. Il est une copie certaine de sa propre tombe » « Plus un intellectuel est fort, plus il est idiot[1] ». Cette phrase ne peut venir que d’un seul homme : Sergiu Celibidache. Le Maestro d’origine roumaine, ayant vécu … Lire la suite

Fatou Diome, Le ventre de l’Atlantique

« L’écriture comme cire chaude entre les cloisons des deux bords [1]»    par Virginie Brinker  Fatou Diome a publié en 2003 son premier roman, Le Ventre de l’Atlantique. Dans ce roman autobiographique, Fatou Diome est en partie Salie, cette jeune femme née sur la petite île de Niodor au Sud-ouest du Sénégal et élevée par sa … Lire la suite

Mouloud Feraoun, La Terre et le Sang

Retour au pays natal : L’impossible réconciliation avec la mère par Ali Chibani Dans  La Terre et le Sang[1], Amer-ou-Kaci a quitté très jeune sa Kabylie natale pour aller travailler dans les mines françaises. Arrivé en pays d’exil, il décide de ne plus revenir dans son village et oublie ses parents dont il est le fils unique. … Lire la suite

Tahar Ben Jelloun, Partir

Entre deux rives, entre deux cultures par Jessica Falot « Témoin de mon époque, de ma société, j’observe et j’écris, je regarde et je récrée ». Cette citation de l’écrivain francophone marocain, Tahar Ben Jelloun, reflète explicitement la démarche entreprise dans l’élaboration de son dernier roman, paru en 2006, Partir. Une nouvelle fois, l’auteur s’empare d’un thème … Lire la suite

Tous les dossiers

Publicités