Archives

Archive de

Boualem Sansal, Poste restante: Alger

Appel à la révolte par Ali Chibani Poste restante: Alger[1] est une lettre de Boualem Sansal qui s’adresse exclusivement aux Algérois. L’auteur sait que la Révolution qui renverserait la dictature algérienne ne pourrait avoir lieu sans la participation de la population de la capitale. D’ores et déjà, nous comprenons que ce livre ait été censuré … Lire la suite

Alain Mabanckou, Demain j’aurai vingt ans

« Trouver une langue[1] » par Virginie Brinker Dans Demain j’aurai vingt ans[2], son huitième roman, Alain Mabanckou conte une enfance, celle de Michel, dix ans, un enfant de Pointe-Noire dans le Congo Brazzaville des années 1970. Fils de papa Roger, son père « nourricier » (déjà marié à maman Martine avec laquelle il a plusieurs enfants) et de … Lire la suite

Nadir Moknèche, Délice Paloma

« Un conte cruel sur l’Algérie contemporaine » par Célia Sadai     Alger, Juin 2006. Le premier plan du film montre Zineb Agha, plus connue sous le nom de Madame Aldjéria (Biyouna), récupérant ses biens auprès de la gardienne d’une prison pour femmes. Négligée, les cheveux grisonnants, la Rossy de Palma algérienne entame son crépuscule. Un … Lire la suite

Exotisme et manuels scolaires dans les années 1930

Jeunesse et exotisme : la construction profonde d’un imaginaire par Circé Krouch-Guilhem Les écrits destinés à la jeunesse, à l’époque de la colonisation française, ont été un mode de diffusion important de l’idée coloniale et d’expression d’un imaginaire exotique surtout lorsqu’ils étaient accompagnés par l’image. Véhicule, support marquant qui peut amener l’enfant à se considérer autre … Lire la suite

Dominique Rolin, L’infini chez soi

L’infini chez soi, roman (d’anticipation) d’un corps par Camille Bossuet « Il faut oser. Percer. Fendre. Toucher mon avant-vie pour cesser enfin d’être le « je » que d’ordinaire on suppose être moi ». Page 9, le projet est lancé et le récit se propulse deux ans avant la naissance de l’auteur, « à Paris, en 1911 », auprès de la … Lire la suite

Dominique Rolin, Journal amoureux

L’irrésistible désir de dévoiler une fiction par Victoria Famin Dès sa première nouvelle, Repas de famille, parue en 1932 dans la revue bruxelloise Le Flambeau, Dominique Rolin décide de construire son œuvre littéraire sous le signe de l’autofiction. L’auteur belge, fortement marquée par les liens étroits et souvent conflictuels qui la rapprochent de sa famille, … Lire la suite

Tous les dossiers

Publicités